EN RÉSUMÉ  Abonné

Publié le 30/05/2014

Il faut identifier les patients à haut ou très haut risque cardio-vasculaire et les traiter par statines, avec un objectif de LDL-C inferieur à 1g/L voir 0,7 g/L.

La molécule et la posologie sont choisies en fonction de la baisse de LDL-C recherchée.

Il ne faut pas traiter les patients à faible risque cardio-vasculaire : absence de facteurs de risque cardio-vasculaire, calcul de SCORE nul, taux de LDL-C inférieur à 1,9 g/L.



Source : Le Généraliste: 2685