En plein Carnaval de Rio, le ministère de la Santé brésilien "drague" les séronégatifs inconscients

Publié le 14/02/2015

Crédit photo : DR

"Cherche à rencontrer hommes et femmes pour relations sans engagement, de préférence sans préservatif" : le ministère de la Santé brésilien innove en lançant une étonnante campagne de prévention contre le Sida. Sur le site de rencontres Tinder, celui ou celle qui répond favorablement à l'invitation d'une prétendue "Alana" voit apparaître avec surprise sur l'écran de son téléphone portable la réponse suivante: "Attention, il est difficile de savoir qui est porteur du VIH. Amuse-toi mais prends soin de toi. Ceci est une campagne du ministère de la Santé".

Face à une recrudescence des cas de contamination par la sida chez les jeunes, le gouvernement brésilien a décidé de lancer cette campagne, en plien Carnaval de Rio, sur les applications de rencontre Tinder, mais aussi de Hornet qui cible la communauté homosexuelle masculine. Cinq faux profils d'utilisateurs et tentateurs à risques ont ainsi été créés dans le cadre de cette campagne pour interagir avec plus de 2.000 personnes dans des bars et discothèques de Rio de Janeiro, Brasilia, et Salvador de Bahia. "Sexe sans pudeur. Sexe sans limites. J'aime le sexe sans protection" proclame ainsi en riant "Augusto" sur Hornet, dans le même veine que son alter-ego féminine "Alana".

"On ne peut plus parler de groupes à risques", a expliqué le ministre de la Santé, Arthur Chioro, lors de la présentation de cette campagne. "Toutes les personnes ayant une vie sexuelle sont vulnérables. D'où l'importance d'utiliser le préservatif et de se soumettre à des tests de dépistage", a rappelé le ministre. Le pourcentage de jeunes brésiliens de 15 à 24 ans porteurs du virus du sida a augmenté de 32% lors des dix dernières années, avec 39.000 nouveaux cas recensés chaque année, selon des données du ministère de la Santé.


Source : legeneraliste.fr