SFO

En direct du congrès  Abonné

Publié le 31/05/2013

Œil sec : des gouttes avant d’avoir mal

« On oublie trop souvent de dire aux patients souffrant du syndrome de l’œil sec que l’instillation de substituts de larmes doit être fréquente et avant même de ressentir une douleur », indique le Dr Hoang Xuan (hôpital Américain, Paris). Lorsqu’on a mal, les cellules sont en apoptose et il est déjà trop tard pour obtenir un soulagement. En période pollinique, la conjonctivite allergique peut être responsable d’œil sec et rouge. La coexistence d’eczéma ou de rhinite allergique est un argument en faveur du diagnostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte