EN CONCLUSION  Abonné

Publié le 02/10/2015

Le bilan cardiovasculaire occupe une place centrale dans la visite de non contre-indication au sport en compétition.

Pour être efficace, le bilan réalisé par le généraliste doit comprendre, un interrogatoire, un examen physique et un électrocardiogramme de repos.

Le cardiologue intervient en cas d’anomalie observée lors de ce bilan de base et pour la réalisation de l’épreuve d’effort dont l’indication doit être ciblée.

Dans tous les cas, le sportif doit être éduqué pour une bonne pratique de sa passion.



Source : Le Généraliste: 2731