EN CONCLUSION  Abonné

Publié le 06/03/2015

Les régimes hypocaloriques ne marchent que tant qu’on y adhère. Leur prescription est difficile et leur efficacité aléatoire d’autant qu’elle dépend des modifications thérapeutiques et du mode de vie. Leur faisabilité peut être facilitée par une prise en charge en réseaux et par le recours à un(e) diététicienn(e).



Source : Le Généraliste: 2712