EN CAUSE : UV, AGE, PHÉNOTYPE  Abonné

Publié le 21/06/2013

Dans l’hémisphère nord, on estime que 11 à 25 % des adultes présentent au moins une lésion de KA et 60 % des patients à risque. L’augmentation de la durée de vie et les habitudes d’ensoleillement sont en cause.

En France, une étude récente a permis d’estimer l’incidence des KA multiples à 754/100 000 habitants (7). Dans plus de 90 % des cas, ces lésions surviennent après l’âge de 55 ans, les hommes étant les plus touchés (sex ratio M/F de 1,35).

› Leur dépistage est recommandé après 50 ans, chez les sujets à risque, définis par les facteurs suivants :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte