E.Coli contre E.Coli  Abonné

Publié le 09/05/2014

En urologie, l’antibiorésistance concerne 20% des souches d’E. Coli. On assiste à un véritable bouleversement dans les attitudes puisque les essais les plus récents montrent qu’une bactériurie asymptomatique n’est pas délétère et pourrait même protéger les enfants contre les récidives infectieuses. Ce qui qui serait lié à la compétition entre les bactéries, la présence de bactéries inoffensives créant une barrière vis-à-vis de souches plus virulentes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte