Ebola : résultats concluants de l’essai clinique de l’Inserm sur l’antiviral japonais en Guinée

Publié le 06/02/2015

Un traitement contre Ebola expérimenté dans un essai clinique en Guinée soulevait cette fin de semaine l'espoir de parvenir enfin à un médicament efficace contre le virus. Les essais du traitement antiviral japonais favipiravir (Avigan) produit par une filiale de Fujifilm sont plutôt positifs, a annoncé l'Inserm, qui supervise l'essai clinique. L'essai a été conduit en partenariat avec des chercheurs et les autorités de Guinée, MSF, l'ONG Alima et la Croix-Rouge française. Il a débuté le 17 décembre 2014 dans le centre de traitement de MSF à Guéckédou (sud de la Guinée).

"Les résultats obtenus sont encourageants. Ils montrent une réduction du nombre de décès chez les adultes et adolescents ayant une faible multiplication du virus. "La guérison est accélérée", a informé la présidence française après la présentation mercredi de ces résultats préliminaires au chef de l'Etat François Hollande.

Le président de l'Inserm Yves Lévy et Jean-François Delfraissy, coordinateur français de la lutte contre Ebola, sont arrivés jeudi soir en Guinée pour discuter de ces résultats avec le président Alpha Condé, qui devait les recevoir vendredi.

Avant cet essai, ce traitement qui dispose déjà d'une autorisation de commercialisation au Japon pour combattre certaines formes de grippe, s'était montré efficace contre Ebola mais seulement sur des animaux. Plus récemment, il a été utilisé comme traitement d'urgence pour des soignants contaminés, en particulier la jeune infirmière de MSF rapatriée et soignée avec succès en France à l'automne 2014. Ces résutlats sont d’autant plus intéressants qu’il s'agit du seul traitement potentiel contre Ebola susceptible d'être rapidement produit, facile à utiliser, car en comprimés. Le groupe japonais assurait, fin 2014, disposer de "réserves suffisantes pour plus de 20.000 personnes".


Source : legeneraliste.fr