E2. Quid des prothèses métal-métal ?  Abonné

Publié le 19/10/2012

On connaît peu de choses sur les effets des taux élevés de cobaltémie et de chromémie liés au relargage d'ions cobalt et chrome à partir d'une prothèse de hanche métal-métal.

Localement, on peut observer des complications spécifiques telles que des pseudo-tumeurs, volumineuses et qui détruisent les parties molles et l'os adjacent.

En 2007, la HAS rapportait l'existence de cas d'hypersensibilité au cobalt, ainsi que la présence d'ions chrome et cobalt dans le sang du cordon de femmes enceintes porteuses de prothèses de ce type(10).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte