E2. L'épilepsie myoclonique juvénile  Abonné

Publié le 10/11/2010

Classée dans les syndromes épileptiques généralisés idiopathiques, l'épilepsie myoclonique juvénile débute à l'adolescence ou chez l'adulte jeune. Elle se manifeste par des secousses myocloniques matinales spontanées, bilatérales et symétriques des membres supérieurs, les membres inférieurs étant plus rarement concernés. Les symptômes apparaissent peu après le réveil et sont favorisés par le manque de sommeil. Une crise tonico-clonique peut survenir, à l'occasion de laquelle on découvre généralement l'existence des myoclonies matinales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte