E2. De l'importance du mode de vie  Abonné

Publié le 03/06/2011

Les mesures hygiéno-diététiques figurent toujours au premier rang des traitements de prévention cardiovasculaire, même en population âgée. C'est ce que montre entre autres l'étude longitudinale HALE (14), menée dans 11 pays européens et qui a suivi durant 10 ans des sujets de 70 à 90 ans en prévention primaire. L'objectif était d'évaluer, isolément puis de façon combinée, l'effet sur la mortalité de 4 éléments favorables du mode de vie : diète méditerranéenne, activité physique, consommation modérée d'alcool, absence de tabagisme (ou tabagisme arrêté depuis plus de 15 ans).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte