E1. Une belle histoire  Abonné

Publié le 07/03/2014

L’efficacité du propranolol dans l’HI a été découverte de façon fortuite chez un nourrisson présentant un hémangiome de la pyramide nasale. Traité par une corticothérapie à très fortes doses (5mg/kg), cet enfant a développé une myocardiopathie hyper-trophique nécessitant un traitement par bêta-bloquants dès 4 mois. Dans les jours suivant l’introduction du propranolol, les médecins ont observé un palissement rapide et une diminution du volume de l’hémangiome. À l’âge de 14 mois, l’hémangiome avait pratiquement disparu.


Source : Le Généraliste: 2674