E1. Surveillance d’un traitement par thiopurines.  Abonné

Publié le 13/02/2015

• On emploie surtout en France l’azathioprine à la posologie de 2,5 mg/kg/j. La réponse est jugée après 3 à 4 mois de traitement. Le métabolisme de l’azathioprine est complexe et l’enzyme clé est la thiopurine méthyl transférase (TPMT). En cas de déficit de cette enzyme (1 cas sur 300) peut survenir une leucopénie sévère et rapide. Le dosage de la TPMT est coûteux et non remboursé. On doit donc faire une surveillance de la NFS de façon hebdomadaire pendant le 1er mois puis mensuelle pendant 3 à 6 mois puis trimestrielle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte