E1. Le haut risque cardiovasculaire chez le sujet âgé  Abonné

Publié le 03/06/2011

= › Les situations de prévention secondaire, après un accident ischémique cardiaque, cérébral ou périphérique placent de facto le patient dans la catégorie des sujets à haut risque cardiovasculaire, quel que soit son âge. Idem en prévention primaire en cas de diabète associé soit à une atteinte rénale (protéinurie › 300 mg/24h ou clairance de la créatinine < 60 ml/min), soit à 2 facteurs de risque en plus d'un diabète évoluant depuis plus de 10 ans (1 ; 2). Le risque est alors équivalent à celui d'un patient en prévention secondaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte