E-cigarettes, BZD, NASH : les facteurs de risque mieux cernés par la cohorte Constances

Par
Publié le 22/05/2019
Foule

Foule
Crédit photo : GARO/PHANIE

Depuis 2012, 205 000 personnes vivant en France ont rejoint la cohorte Constances qui a pour objectif de suivre la santé des volontaires sur le long terme afin de mieux comprendre l’influence de facteurs tels que l'alimentation, l'environnement, les conditions de travail, etc. Il s’agit du plus important projet de recherche d’épidémiologie et de santé publique en France. Ce travail est le fruit d’un partenariat entre l’Inserm, la Caisse nationale d’assurance maladie, la Caisse nationale d'assurance vieillesse les universités de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris Descartes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)