E-cigarette Juul, tabac à chauffer : les nouvelles dépendances  Abonné

Publié le 25/01/2019

Le 10 décembre dernier, la France a autorisé la vente de la cigarette électronique Juul, qui fait polémique en Europe comme aux états-Unis. Si ce produit surfe sur l’argument du sevrage tabagique, la réalité inquiète beaucoup de spécialistes en addictologie. Cette e-cigarette contient une préparation à base de sels de nicotine dans des dosettes (“pods”) proposant différents goûts. Contrairement aux autres cigarettes électroniques, avec Juul la concentration de nicotine dans le sang augmente rapidement après chaque bouffée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte