De quoi souffrent vos patients en Ehpad

Médecin traitant, un exercice d’équilibriste Abonné

Publié le 14/11/2016
Médecin traitant, un exercice d’équilibriste

Ouverture
BURGER/PHANIE

Les résidents en Ehpad souffrent d’affections  multiples et sont souvent polymédiqués. D’où la complexité du travail de médecin traitant dans ces structures, rendu encore plus compliqué par des moyens techniques insuffisants.

Être médecin traitant exerçant en Ehpad n’est pas une sinécure. Le vieillissement de la population ainsi que le retardement de l’entrée en Ehpad, sous l’effet notamment du prolongement du maintien à domicile, entraîne une augmentation du degré de dépendance des résidents accueillis. Un rapport de l’Observatoire des Ehpad (2014) constate le recul de l’âge moyen d’entrée en établissement (passé de 80,2 ans en 1990, à 85,06 ans en 2013), ainsi qu’une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes (1,2 million de personnes dépendantes en 2013, 1,8 million prévues en 2050). L’entrée plus…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte