Spécial hommes

Les hommes, victimes de leurs chromosomes sexuels ? Abonné

Publié le 23/10/2020
Les hommes, victimes de leurs chromosomes sexuels ?


Cancemi/stock.adobe.com

Alcool, tabac, HTA… De nombreux facteurs de risque classiques influencent la morbimortalité masculine. À côté de ces déterminants habituels, des éléments plus insidieux pèsent aussi sur la santé des hommes, qu’il s’agisse de facteurs hormonaux comme dans le risque cardiovasculaire ou génétiques comme dans le Covid-19. Et pour certaines pathologies, comme l’hépatite C ou les overdoses, les hommes les plus à risque ne sont pas forcément là où on les attend.

Et si le fait de n’avoir qu’un seul chromosome X jouait en la défaveur des hommes et de leur santé ? Si la question a été remise sur le devant de la scène par l’épidémie de Covid-19, elle se pose aussi pour d’autres pathologies. Une chose est sûre en tout cas, les chromosomes sexuels ne contrôlent pas uniquement le développement des organes reproductifs et interviennent à bien d’autres titres, en particulier au niveau immunitaire. Avec notamment une implication majeure du chromosome X – dont les fonctionnalités sont de mieux en mieux connues –, mais aussi un rôle propre du…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte