Inégalités de santé : À quand la parité femme-femme ?

Le poids du social sur la santé des femmes Abonné

Publié le 13/06/2014
Le poids du social sur la santé des femmes


MAURO FERMARIELLO/SPL/PHANIE

Ostéoporose, insuffisance veineuse, cancer du sein et du col... Certaines pathologies touchent plus volontiers le sexe faible, voire lui sont spécifiques. Par ailleurs, les femmes pâtissent encore de préjugés médicaux qui peuvent gréver leur prise en charge. Mais en marge de ces inégalités de genre, ce sont aussi les inégalités sociales qui pèsent sur la santé des femmes. Qu’il s’agisse de comportement alimentaire, de participation au dépistage, de recours aux médicaments... la parité santé femme-femme est encore loin d’être atteinte !

Signes des temps ? Alors que depuis une trentaine d’années les disparités hommes/femmes sur le plan de la santé tendent à se tasser, de plus en plus de travaux mettent en exergue l’impact du contexte socio-économique chez la femme. Plus que les inégalités de genre, ce serait donc désormais surtout les inégalités sociales qui pèsent sur la santé des femmes ? « Difficile de hiérarchiser les deux, relativise Nathalie Fourcade, sous-directrice de l'Observation de la Santé et de l'Assurance Maladie (OSAM) à la DREES. Les inégalités sociales existent chez les femmes et sont importantes mais sont…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte