La santé des seniors

La priorité, rester chez soi Abonné

Publié le 16/11/2018
La priorité, rester chez soi

Ouverture
jd-photodesign / Adobe stock

Société et Santé 3 à 10 % des plus de 60 ans vivant chez eux ne sont pas autonomes. Si le maintien à domicile des personnes âgées constitue aujourd’hui un sujet socio-économique majeur, il reste avant tout un problème médical. Le sujet est complexe en raison des comorbidités, des risques iatrogènes et liés à son environnement. Avec à la clé des enjeux humains pour le patient et les proches.

Pour les plus de 55 ans, c’est la priorité des priorités ! D’après un sondage* d’août 2018, bien vieillir c’est avant tout « rester autonome » pour 87 % des personnes interrogées, loin devant « avoir une vie sociale active » (36 %) et la notion de « parfaite santé » (35 %). En 2015, on estimait que 3 à 10 % des personnes âgées de plus de 60 ans vivant à domicile (Drees 2017), étaient dépendantes selon des critères définis (GIR, indicateurs de Kats ou de Colvez). Parmi les 60-74 ans, les femmes étaient un peu plus touchées par la perte d…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte