Santé et travail

Généraliste/médecin du travail : chacun son job ? Abonné

Publié le 11/04/2014
Généraliste/médecin du travail : chacun son job ?


Si le diagnostic de maladie professionnelle relève plutôt du médecin du travail, le généraliste a un rôle majeur dans le repérage des affections en lien avec le travail, dans la prévention de leurs complications et dans l’anticipation de la reprise en cas d’arrêt au long cours. Mais, à tous les stades, la collaboration est essentielle.

Au moins 10% de la patientèle d’un médecin seraient concernés par une pathologie causée ou aggravée par le travail. Avec, selon l’enquête Inpes « Médecins généralistes et santé au travail » parue en 2009, quatre pathologies principalement rencontrées dans les cabinets de médecine générale : les pathologies lombaires suivies des problèmes de souffrance et stress liés au travail, les troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs et les lésions consécutives aux accidents du travail. Dans ce contexte, les généralistes ont clairement un rôle à jouer dans le repérage de ces affections et…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte