Santé des enfants 

En pédiatrie, tout symptôme n’est pas maladie Abonné

Publié le 30/09/2016
En pédiatrie, tout symptôme n’est pas maladie

Ouverture
VOISIN/PHANIE

Pathologies variables selon l’âge, rythme de développement propre à chaque enfant, normes évolutives selon l’époque, etc. Encore plus qu’en médecine adulte, la normalité est parfois difficile à définir en pédiatrie. Et, face à certains tableaux cliniques, la distinction entre simple immaturité, trouble fonctionnel ou réelle pathologie peut se révéler complexe. Quand s’inquiéter, quelle valeur accorder à tel ou tel symptôme, à quelles normes se fier ? Autant de questions abordées dans ce dossier spécial du « Généraliste ».

«Est-ce normal Docteur ? » Encore plus qu’en médecine adulte, la question de la normalité se pose volontiers en pédiatrie. À la fois parce que les parents s’en préoccupent de plus en plus mais aussi parce que, pour le médecin, la frontière entre le normal et l’anormal peut se révéler ténue chez l’enfant. L’enfant, un être en développement « Par rapport à l’adulte, l’enfant a la particularité d’être un être en développement. À partir de là, les limites entre le normal et le pathologique deviennent floues », analyse le Dr Jérôme Valleteau de Moulliac, pédiatre à Paris…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte