Deux questions peuvent suffire pour dépister l’alcoolodépendance

Publié le 11/07/2014

« À quelle fréquence buvez-vous six verres ou plus en une même occasion ? » « Au cours de cette dernière année, s'est-il passé quelque chose que vous regrettez après avoir consommé de l'alcool ? » Il suffirait à un médecin généraliste de poser ces deux simples questions pour dépister, dans 87 % des cas, un problème de dépendance à l’alcool. Voici le principal enseignement d’une étude, publiée cette semaine, dans le "British Journal of General Practice". Une équipe de chercheurs de l'Université de Leicester chapeautés par le spécialiste en psycho-oncologie Alex Mitchell, a mis au point un questionnaire à destination des médecins généralistes qui leur permettrait de dépister l'alcoolisme, ou du moins un comportement à risque, chez leurs patients.


Source : legeneraliste.fr