Sevrage alcoolique

Deux généralistes sur trois relèvent le défi  Abonné

Publié le 13/12/2013

Les patients à problème d’alcool seraient-ils ceux qui posent le plus problème aux généralistes ? Un récent sondage* suggère qu’en tout cas le médecin de ville est souvent perplexe quand il s’agit d’aborder la question ou de suivre ces patients. Si le sujet alcool n’est abordé que dans une consultation sur cinq, un praticien compterait en moyenne 39 patients présentant un problème avec l’alcool, ce qui n’est pas négligeable. D’autant que, la plupart du temps (66%), les généralistes prennent en charge eux-mêmes le malade, seuls 34% préférant alors passer la main.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte