Recherche

Des statines contre la SEP

Publié le 19/03/2014

Un traitement par simvastatine pourrait ralentir l’évolution de certaines SEP selon une étude du Lancet parue ce mercredi. Pour évaluer l’efficacité de la statine, des chercheurs britanniques ont recruté entre juin 2008 et novembre 2011, 140 patients âgés de 18 à 65 ans atteints de formes progressives secondaires de SEP et les ont répartis aléatoirement en deux groupes. L'un recevant 80 mg de simvastatine par jour et l'autre un placebo pendant deux ans.

Alors que sans traitement - après évaluation IRM -, le cerveau s'atrophiait en moyenne de 0,6% par an dans le groupe placebo, elle n'était plus que de l'ordre de 0,3% chez les patients sous statine, soit une réduction de l'atrophie de 43% (après ajustement de facteurs tels que l'âge ou le sexe). Les médecins et les patients ont également rapporté une baisse "faible mais significative" du niveau des handicaps observés.

Les effets vasculaires bénéfiques des statines, leurs propriétés immunomodulatrices et neuroprotectices, alliées à leur bonne tolérance étaient autant de conditions faisant de cette classe médicamenteuse un bon candidat à tester chez des patients atteints de formes progressives secondaires de SEP. Le Dr Jeremy Chataway de Londres (University College London Hospitals), qui a coordonné l'essai clinique de phase 2, a toutefois mis en garde contre toute "sur-interprétation" des résultats, tout en insistant sur la nécessité de poursuivre les recherches avec de nouveaux essais plus vastes. Des études réalisées dans le passé sur l'effet des statines dans les phases débutantes de la maladie avaient abouti à des résultats contradictoires.


Source : legeneraliste.fr