Médecine des voyages

Des risques en mutation  Abonné

Publié le 01/06/2018
La prévention antipalustre n’est plus indispensable qu’en Afrique. Le portage de bactéries multirésistantes aux antibiotiques devient un risque majeur. L’encéphalite japonaise est désormais une préoccupation. Face aux évolutions épidémiologiques des maladies, le HCSP vient de revisiter ses recommandations aux voyageurs. Focus sur les nouveautés 2018.
Avion

Avion
Crédit photo : GARO/PHANIE

Durant un séjour à l’étranger, 15 % à 70 % des voyageurs subissent au moins un problème de santé. Si les traumatismes restent la première cause de rapatriement sanitaire, devant les problèmes cardiovasculaires, les risques infectieux sont en pleine évolution, comme le souligne le Haut conseil de la santé publique (HCSP) dans ses dernières recommandations aux voyageurs.

Encéphalite japonaise et fièvre jaune en pole position

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte