Antalgiques

Des réponses différentes  Abonné

Publié le 12/06/2015

Un nombre croissant de publications en témoigne : certains analgésiques, même aussi puissants que les morphiniques, agissent distinctement selon le sexe. Les sous-récepteurs opiacés µ et k sont ciblés par la majorité des antalgiques sur le marché. Des chercheurs ont montré qu’entre homme et femme, les doses nécessaires pour produire une analgésie diffèrent car la femme répondra mieux à des antalgiques ciblant plutôt les sous-récepteurs κ contrairement aux hommes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte