Antibiotiques

Des prescriptions encore perfectibles  Abonné

Publié le 27/03/2015

Dans des infections comme les angines, les bronchites aiguës, les syndromes grippaux et les rhinopharyngites, la prescription d’antibiotiques par les MG est encore trop importante. Tel est le constat d’une étude de Marie Morelière (Saint-Ouen-L’Aumône). Dans les angines, 44 % à 61 % des patients ont été traités par AB, dans les bronchites aiguës, 55 à 68 %, dans les syndromes grippaux 19 à 33 % et dans les rhinopharyngites 16 à 37 %. Les pénicillines étaient les plus prescrites, suivies des macrolides et des céphalosporines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte