Risque fracturaire

Des os mieux protégés  Abonné

Publié le 16/10/2015

Vivre mieux et plus longtemps avec une ostéoporose, c’est avant tout être dépisté et traité en cas de risque élevé. Pourtant, la CNAM a constaté une baisse annuelle de la prescription de densitométrie osseuse de 6,4 % depuis 2011. Au vu des indications remboursées – mal connues et trop restreintes – le GRIO, la Société Française de Rhumathologie et l’Association française de lutte anti-rhumatismale, ont milité pour un remboursement plus large de l’examen, dès 65 ans, pour l’instant sans succès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte