Des néerlandais issus de FIV réclament l'ADN de l'ex-directeur d'une banque de sperme

Publié le 12/05/2017
.

.
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

23 Néerlandais nés d'une fécondation in vitro ont réclamé vendredi devant la justice un test ADN de l'ancien directeur d'une banque de sperme récemment décédé, qui pourrait être leur père biologique. Parents et enfants accusent ce spécialiste d'avoir lui-même donné son sperme au lieu de celui du donneur choisi à la banque de sperme.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)