Recherche

Des médicaments psy hallucinants !  Abonné

Publié le 28/06/2019
Des molécules à la réputation sulfureuse comme le LSD, la psilocybine ou le cannabidiol s’invitent contre toute attente dans la psychose ou les troubles de l’humeur résistants. Une session du congrès de l’Albatros (Paris, 5-7 juin) a permis de faire le point sur l'intérêt potentiel de ces “traitements” hallucinants.
lsd

lsd
Crédit photo : rolffimages - stock.adobe.com

Le cannabis entretient une relation ambivalente avec la schizophrénie. D’un côté, il est établi que sa consommation a tendance à faire émerger ou aggraver des symptômes psychotiques chez des jeunes prédisposés ou vulnérables. Il peut aussi provoquer des rechutes aiguës d’autant plus facilement que la concentration en THC (TetraHydroCannabinol) est élevée. Mais a contrario, les anciens schizophrènes fument souvent du cannabis pour ses vertus apaisantes.

Cannabidiol, des propriétés anti-psychotiques

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte