Hyperréactivité bronchique

Des marqueurs biologiques pour le suivi  Abonné

Publié le 26/09/2014

Il reste toujours très difficile de vérifier la disparition de la maladie inflammatoire responsable de l'hyperréactivité bronchique. L'élément clé du suivi est l'examen de la fonction respiratoire mais on peut aussi s'aider de marqueurs sanguins ou inhalés. L'évaluation de l'éosinophilie est simple et pratique, son importance témoignant de la persistance d'une inflammation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte