DES MANIFESTATIONS CLINIQUES DIVERSES, L’IRM ESSENTIELLE AU DIAGNOSTIC  Abonné

Publié le 28/03/2014

Les gliomes comme toute tumeur cérébrale sont révélées géné ralement par l’une des trois circonstances suivantes qui impose la réalisation d’une IRM :

♦ Une CRISE D’ÉPILEPSIE partielle ou généralisée, d’autant plus fréquente que la tumeur évolue lentement et qu’elle est plus corticale, est le mode habituel de révélation des gliomes de bas grade. Une crise partielle a une valeur localisatrice. Toute première crise comitiale justifie une IRM (un simple scanner est parfois normal).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte