Des déremboursements inflationnistes  Abonné

Publié le 18/12/2015
Veinotoniques, mais aussi bronchodilatateurs ou anti-arthrosiques, etc., quels que soient les produits concernés, les déremboursements se traduisent généralement par une hausse des prix. « Lors d’un déremboursement, les ventes chutent de 50 à 80 %. Pour faire face, le fabricant augmente son prix. Comme le médicament n’est plus remboursable sa TVA passe de 2,1 % à 10 %. Par ailleurs, la marge des pharmaciens est aussi plus importante. Tous ces facteurs expliquent la hausse du prix lors d’un déremboursement », résume le Pr Claude Le Pen dans un communiqué de l’Aflar.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte