Des cellules souches à la rescousse de la dysfonction érectile

Publié le 29/01/2016
penis

penis
Crédit photo : CLAUS LUNAU/SPL/PHANIE

Un essai clinique pilote mené par l’Inserm et conduit par le Pr René Yiou dans le service d’urologie de l’hôpital universitaire Henri-Mondor à Créteil a cherché à réparer les lésions cellulaires péniennes causées par la prostatectomie radicale. 12 patients souffrant de troubles sévères de l’érection après un cancer ont reçu une greffe de cellules souches dans le pénis. Après six mois, des améliorations significatives de la qualité des rapports sexuels, de l’érection, de la rigidité du pénis et de la qualité de l’orgasme ont été rapportées.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)