Des associations réclament la baisse du prix des nouveaux traitements de l’hépatite C

Publié le 16/09/2014

Médecins du Monde, Act Up, SOS hépatites, le collectif de patients CISS Actions Traitements, Aides, Arcat, ASUD CHV, Comede, Dessine-moi un Mouton, Nova Dona, SIS association, Sol En Si, TRT-5... Plusieurs associatons viennent de lancer un appel pour faire baisser le prix des nouveaux médicaments contre l'hépatite C, notamment le Sovaldi®. Elles réclament une solution radicale pour y parvenir : soumettre le sofosbuvir du laboratoire Gilead au régime de la licence d'office, qui permettrait de produire "une version générique à un moindre coût", notent les associations dans un communiqué.

Alors que le prix demandé tourne autour de 56.000 euros le traitement (12 semaines), les signataires estiment que pour traiter les 128.000 personnes, il faudrait débourser l'équivalent de l'intégralité du budget 2014 de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) soit 7 milliards d'euros. Au début de l’été, la HAS avait rendu un avis préconisant de restreindre le bénéfice du nouveau traitement aux seuls patients ayant atteint un stade sévère.

Selon les associations, le mécanisme de la licence d’office est rendu possible dans le cadre des flexibilités de l'accord international sur les droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce et il est également prévu dans le code de la propriété intellectuelle français, soulignent-elles.


Source : legeneraliste.fr