Pédiatrie

DERMOCORTICOÏDES ET DERMATITE ATOPIQUE : NE PAS EN AVOIR PEUR  Abonné

Publié le 25/05/2012
Les dermocorticoïdes blanchissent les lésions de dermatite atopique en quelques jours à condition de ne pas les sous-utiliser en raison d'une peur irraisonnée.
Lésions de dermatite atopique.

Lésions de dermatite atopique.
Crédit photo : ©SPL/PHANIE

La dermatite atopique peut débuter très tôt dans la vie parfois avant l'âge de 3 mois. 10 à 15 % des enfants sont atteints, 2 % des adultes. La majorité des dermatoses atopiques disparaissent à l'adolescence(1).

UN DIAGNOSTIC SIMPLE

La dermatite atopique est une dermatose prurigineuse récidivante. Elle débute dès les premières semaines de la vie. L'atteinte est symétrique, elle prédomine sur les convexités du visage et des membres. La sécheresse cutanée (xérose) est fréquente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte