Dépistage, faut-il une consultation dédiée en soins primaires ?  Abonné

Publié le 20/03/2020

En santé, la notion de « care » n’est plus dissociable du « cure ». Pour autant, en France, la démarche de dépistage reste encore peu structurée, avec des interventions proposées au fil de l’eau, le plus souvent de façon « opportuniste ». Une réflexion est toutefois en cours pour faire évoluer les choses, comme l’ont fait nos voisins suisses avec le programme EviPrev. Conçu par Jacques Cornuz, professeur de médecine interne générale à Lausanne, cet outil unique compile l’ensemble des mesures de dépistage ayant prouvé leur efficacité vis-à-vis de la mortalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte