Dépistage du cancer du sein, le statu quo actuel est-il tenable ?  Abonné

Publié le 08/03/2019
Doutes sur le bénéfice réel de la mammographie, craintes du surdiagnostic, besoins croissants d’information des patientes, etc. Depuis une dizaine d’années, le dépistage de masse du cancer du sein est sujet à controverse. L’approche actuelle, fondée uniquement sur l’âge, est de plus en plus remise en cause au profit d’une pratique plus personnalisée. Mais à ce jour, rien n’a vraiment bougé sur le terrain, laissant patientes et médecins dans un entre-deux inconfortable.
cancer

cancer
Crédit photo : Edward Olive-adobe stock

Quinze ans après sa mise en place en 2004, le dépistage organisé du cancer du sein navigue entre deux eaux. Avec sur le papier un consensus de plus en plus fort en faveur d’une évolution du programme, qui prenne en compte les interrogations scientifiques, les évolutions technologiques et les mutations sociétales actuelles. Mais en pratique, aucun changement tangible pour le moment.

Une participation en baisse

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte