A Créteil, un cancer du sein traité du mauvais côté

Publié le 22/01/2016
sein

sein
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Il aura fallu 22 séances de radiothérapie pour que la méprise soit découverte. Une patiente soignée au Centre hospitalier intercommunal de Créteil (CHIC) pour un cancer du sein a été traitée du mauvais côté. Une erreur de prescription survenue lors de la consultation initiale serait responsable de la confusion. Cette dernière a été découverte au début de la 23e séance , sur les 25 que devait subir la patiente, écrit dans un avis rendu le 14 janvier l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)