Covid long, la médecine face à l'inédit Abonné

Publié le 19/02/2021
Covid long, la médecine face à l'inédit


GARO/PHANIE

Fatigue, dyspnée mais aussi douleurs thoraciques ou encore troubles cognitifs… Avec le temps, de plus en plus de patients consultent pour des symptômes de Covid persistants. Alors que les causes de ces réminiscences restent mal connues, tout l’enjeu est de ne pas banaliser les plaintes des patients sans pour autant céder à la surenchère diagnostique et thérapeutique malgré l’incertitude. Pour aider les praticiens, la HAS vient de publier plusieurs « réponses rapides ». 

Un an après le début de l’épidémie de Covid-19, force est de constater que chez certaines personnes, les symptômes jouent volontiers les prolongations. Alors que depuis le printemps, les témoignages de patients se multiplient sur les réseaux sociaux, la communauté médicale et les institutions prennent de plus en plus la mesure du problème. Début février, l’OMS a ainsi consacré tout un séminaire au « Covid long », tandis que la HAS vient de publier un avis qui balise le diagnostic et la prise en charge de ces symptômes prolongés du Covid-19. De nombreux patients concernés Il est vrai que…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte