Suspicion de maladie coronaire

Coroscanner ou tests fonctionnels ?  Abonné

Publié le 03/04/2015

Crédit photo : HPA-VOISIN/PHANIE

Devant une symptomatologie angineuse, la démarche diagnostique s'appuie sur des tests non-invasifs fonctionnels et/ou anatomiques. Pour la première fois, l'étude PROMISE compare la recherche d’ischémie par un test fonctionnel au coroscanner. Cet essai s'est intéressé à une large cohorte de près de 10 000 patients suspects de maladie coronarienne du fait d'une douleur thoracique (73 %) ou d'une dyspnée d'effort (15 %), en dehors d'un contexte d'urgence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte