Coronavirus : les précautions à prendre pour les patients diabétiques

Par
Publié le 25/03/2020
Patient diabétique

Patient diabétique
Crédit photo : GARO/PHANIE

La Société francophone du diabète (SFD) vient d'annoncer qu'elle lance l'étude Coronado (Coronavirus disease 2019 and diabetes outcomes) qui va inclure en trois semaines, 300 patients diabétiques Covid-19. Le principal objectif de ce travail est de déterminer les facteurs prédictifs des formes sévères. Même si le Haut conseil de la Santé publique (HCSP) a déterminé comme « fragiles » les patients souffrant d’un « diabète insulinodépendant non équilibré ou présentant des complications secondaires à leur pathologie », d'autres paramètres sont nécessaires à identifier.

D'un point de vue épidémiologique, la SFD rapporte les résultats de la première étude chinoise : « Parmi les patients hospitalisés dans l’étude initiale chinoise, 48 % présentaient une comorbidité et en particulier un diabète ou une maladie cardio-vasculaire. Les patients ayant un diabète représentaient 10 à 20 % des personnes hospitalisées, 22 % de celles admises en réanimation et 31 % des décès. » Le diabète était associé à un odds ratio de mortalité hospitalière de 2,85 (IC95 % 1,35-6,05, p=0,0062).

La SFD est toutefois consciente que ces données doivent être interprétées avec prudence, les critères d’hospitalisation évoluant en fonction de la progression de l’épidémie.

Des infos pratiques et concrètes

Dans un article publié le 16 mars, spécialement dédié au Covid-19, la SFD fait une mise au point sur les données essentielles à connaître et à transmettre aux patients diabétiques. ll détaille des aspects cliniques et de prise en charge : 

> Risque de déséquilibre Comme la grippe, cette infection par Covid-19 tend à déséquilibrer le diabète, avec en particulier un risque important de décompensation cétosique, y compris potentiellement chez certains diabétiques de type 2. Cette cétose peut survenir rapidement, d’où l’importance d’une surveillance régulière du glucose et de l’acétone, et de prendre les dispositions nécessaires pour corriger au plus vite un éventuel déséquilibre.

> Précautions à prendre À côté des mesures de prévention afin d’éviter de contracter le virus (mesures barrière, confinement), la SFD donne des précautions spécifiques pour ces patients :
- Demander au patient de bien contrôler son diabète, et a fortiori en cas de symptômes, avec éventuellement recherche d’acétone, bolus de correction. Il faut s’assurer que les conduites à tenir en cas de déséquilibre sont bien connues du malade.
- S’assurer que le patient possède à son domicile suffisamment de traitements, en particulier d’insuline, et de matériel de surveillance pour « tenir » au moins 2 semaines.

> Pouvoir recourir à la téléconsultation ou la télésurveillance Depuis le 12 mars, les conditions d’utilisation de la téléconsultation ont été assouplies.

> Traitements. La bonne observance couplée à un bon contrôle est essentielle. En marge des traitements antidiabétiques, les diabétologues reprennent les avis de la Société européenne de cardiologie sur la prise des antihypertenseurs IEC et sartans qui peuvent être poursuivis, et de la Direction générale de la santé concernant le traitement de la fièvre par paracétamol et les AINS à éviter.

> Enfin, concernant l’activité professionnelle, en cas d’impossibilité de télétravail, la SFD indique qu’« un arrêt de travail est nécessaire pour les personnes fragiles », comme celles souffrant d’un « diabète insulinodépendant non équilibré ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ».


Source : legeneraliste.fr