Coronavirus : le cancer ne serait pas un facteur de gravité, selon une étude de l'institut Curie  Abonné

Publié le 28/05/2020
Coronavirus

Coronavirus
Crédit photo : CDC-VOISIN / PHANIE

Contrairement aux craintes initiales, le fait d'être atteint d'un cancer ne semble ni augmenter le risque d'infection par le Sars-cov-2 ni favoriser la survenue de formes graves par rapport à la population générale. C’est en tout cas ce que suggère l’étude d’épidémiologie descriptive en cours de soumission au Journal of the National Cancer Institute et prépubliée en ligne par l’institut Curie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte