Pneumologie

CONTRÔLE DE L’ASTHME CHEZ L’ADULTE : UNE NOUVELLE APPROCHE DE PRISE EN CHARGE  Abonné

Publié le 28/03/2014

Un contrôle optimal ou acceptable de l’asthme est l’objectif thérapeutique prioritaire pour éviter les exacerbations. Chez près de 2/3 des patients asthmatiques, le niveau de contrôle est mauvais. Son évaluation repose sur la passation de scores, le vécu du patient étant trop subjectif.

Crédit photo : B. BOISSONNET / BSIP

La prise en charge thérapeutique des patients asthmatiques a été longtemps articulée en fonction du degré de sévérité de la maladie, sévérité reflétée par l’ancienne classification du GINA bien connue : asthme intermittent, asthme persistant léger, modéré ou sévère (1). Cette prise en charge est apparue, au fil des ans, inadaptée (1,2,3) pour plusieurs raisons : l’extrême variabilité de la sévérité de l’asthme chez certains patients et l’inadéquation de cette classification à la pratique quotidienne en médecine générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte