HTA

CONTRER L’INERTIE THERAPEUTIQUE CHEZ LES HYPERTENDUS A HAUT RISQUE  Abonné

Publié le 06/06/2014
Plus le risque cardio-vasculaire global des hypertendus est élevé, moins bien ils sont contrôlés en prévention primaire. Une situation qui concerne les trois quarts des patients traités.

Crédit photo : B. BOISSONNET / BSIP

En France, sur dix millions d’hypertendus traités, plus de 90% sont exclusivement suivis par leur médecin généraliste. Cependant et malgré les recommandations des sociétés savantes françaises et européennes, 50 à 76% des hypertendus ne sont pas équilibrés, mettant en exergue un décalage entre les recommandations et « la vraie vie », et laissant penser que ces recommandations n’ont pas tenu compte des particularités des soins primaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte