Neurologie

Contre la douleur, le poids des hormones  Abonné

Par
Publié le 18/05/2018
Le ressenti douloureux est différent selon le genre, impliquant des facteurs physiologiques, notamment hormonaux, qui ont été explorés. Ils ont aujourd’hui dépassé le stade des hypothèses.

Contrairement aux douleurs aiguë et neuropathique, les femmes sont sur-représentées dans la douleur chronique, quelle qu’en soit la nature – ou presque – avec un ratio de deux à trois femmes pour un homme dans tous types de douleur confondus (céphalées, douleurs abdominales, d'origine musculosquelettique), à quelques exceptions près comme l’algie vasculaire de la face à prédominance masculine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte