Contraception : la pilule recule, la recherche lorgne du côté des hommes

Par
Publié le 10/07/2019
contraception Masc

contraception Masc
Crédit photo : RAJAU/PHANIE

Si aujourd’hui, la contraception reste surtout une affaire de femmes, les pratiques évoluent fortement depuis plusieurs années. Le marché de la contraception en France montre que depuis 2011, existe une nette diminution de l’usage des pilules oestroprogestatives, passant de 54, 6 millions à 39 millions en 2018. Les ventes des patch ou de l’anneau vaginal œstroprogestatifs ont diminué de moitié en l’espace de 7 ans. Les micropilules progestatives quant à elles ont légèrement augmenté.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)