CONTRACEPTION ET HYPERPROLACTINEMIE  Abonné

Publié le 30/11/2012

Il est légitime de vérifier le taux de prolactine chez les jeunes aux cycles très irréguliers avant de prescrire la pilule car ce peut être le mode d’expression d’une hyperprolactinémie.

La contraception n’augmente ni l’incidence du prolactinome ni la prolactinémie de base.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte