Trop d’antipsychotiques en Ehpad  Abonné

Publié le 14/04/2017
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

La prescription d’antipsychotiques chez les patients déments en Ehpad, bien que parfaitement hors AMM, est largement répandue.
Selon une étude menée par le Dr Anne-Sophie Philippe (Marseille), elle concernerait au moins 15 % des patients déments (soit 6 fois plus que les non-déments du même âge), malgré le peu d’efficacité et des effets secondaires importants parmi lesquels un doute persistant sur le risque cérébrovasculaire (pour 1 000 personnes traitées 12 semaines, on observerait 100 AVC dont 50 sévères, auxquels s’ajoutent 80 nouveaux troubles de la marche).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte